La facture électroacoustique.

 

       La musique électroacoustique a donné naissance à de nombreux instruments , tous plus originaux les uns que les autres.En réalité , on peut dater le début de la construction des instruments électroacoustiques modernes vers le début des années 1970.

 

       On découvrira d'abord le synthétiseur tel qu'il existe aujourd'hui , puis le clavier , les sampleurs , les séquenceurs , la harpe laser , les premiers synthétiseurs de commande portables…

 

       La facture électroacoustique a d'abord trouvé ses sources dans l'informatique , puis dans l'électronique.Ainsi , la miniaturisation des composants électroniques constituant les instruments électroacoustiques a été amorcée par l'arrivée sur le marché mondial de la synthèse sonore des japonais.En 10 ans , soit de 1960 à 1970 , les constructeurs sont passés des synthétiseurs-meubles aux synthétiseurs que nous connaissons aujourd'hui , maniables , peu encombrants et surtout facilement transportables.

 

       Parallèlement à ce mouvement , s'est développée une facture électroacoustique beaucoup plus marginale , non pas que les instruments soient coûteux ou encombrants , mais plutôt parce que leur jeu demandait une grande technicité et une grande connaissance de l'instrument lui-même.

 

       On peut donc opérer une distinction entre les instruments purement électroacoustiques et les instruments à dominante électroacoustique.

 

1)Les instruments purement électroacoustiques:

       L'instrument électroacoustique type est le synthétiseur.Considéré comme l'invention musicale du siècle , le synthétiseur est un instrument électronique qui , en théorie , est capable de recréer n'importe quel son existant ou imaginaire.De nombreux travaux ont été entrepris pour appliquer l'électronique à la création de nouvelles sonorités.En effet , en 1954 , Robert Moog va définir ce qui deviendra la colonne vertébrale du synthétiseur , autrement dit la relation entre les différents modules qui le composent:l'enveloppe , les oscillateurs , les effets.Le générateur d'enveloppe ADSR du nom des quatre phases du son , Attack , Decay , Sustain , Release , permet de modifier la forme d'onde du son suivant ces quatres paramètres.Les oscillateurs étaient chargés de modifier le timbre du son.Le VCO , Voltage Controlled Oscillateur augmentait ou diminuait le nombre d'harmoniques contenues dans le son.Il sera remplacé , par la suite par le microprocesseur plus puissant et plus fiable.Le LFO , Low Frequency Oscillator intervient sur la gamme des sons inaudibles , généralement sur les infrasons pour produire certains effets comme le portamento ou le vibrato.Enfin , les effets permettent de reproduire artificiellement des phénomènes sonores naturels , comme l'écho ou la réverbération.Il ne s'agit pas de restitution mais plutôt de reproduction , dans la mesure où les effets sont calculés par un processeur.Sans ces trois modules , un synthétiseur ne pourrait fonctionner.

 

       Après le synthétiseur , c'est le clavier qui fera son apparition.Ici , on ne s'intéresse pas à la création sonore mais plutôt à la reproduction de sons préenregistrés.Par conséquent , le clavier ne se compose plus de modules comme le synthétiseur.Il comprend une mémoire interne , bien que les constructeurs s'intéressent de plus en plus au stockage externe des données MIDI , où les sons sont échantillonnés.Ensuite , c'est à la synthèse d'entrer en scène.Au départ , les claviers utilisaient la synthèse par lecture d'échantillons , où les sons étaient lus comme dans un walkman.Toutefois , la compétition entre les constructeurs va donner naissance à d'autres synthèses.Yamaha créera la synthèse FM appliquée au DX-7 ainsi que la synthèse par modélisation physique et la synthèse virtuelle , composante du VL-1.Casio découvrira la synthèse par distorsion de phase intégrée au CZ-1.

 

       L'expandeur est une version économique du synthétiseur car son prix ne dépasse pas les 10000 Francs.Il n'innove pas dans la mesure où il a les mêmes fonctions et la même puissance que le synthétiseur.L'expandeur diffère du synthétiseur par le fait qu'il ne possède pas de clavier.Il est donc nécessaire de connecter un clavier maître pour pouvoir en jouer.

 

       Le vocodeur , est une sorte de synthétiseur vocal.Il permet de modifier l'enveloppe et le timbre de la voix humaine toujours au moyen d'oscillateurs et d'un générateur d'enveloppe.Il est également possible d'appliquer au nouveau son des effets de réverbération ou d'écho.EMS a été le premier à commercialiser un vocodeur.C'était l'EMS Vocoder.Roland et Korg suivront avec , respectivement , le VT-1 et le IH.

 

       Le sampleur ou échantillonneur est le dernier né de la famille.Grâce à cet instrument , le musicien peut capter et enregistrer tous les types de sons sur disque dur et ce , quel que soit le lieu où il se trouve.Par conséquent , ce type d'instrument a donné au compositeur un champ créatif illimité.Le sampleur fonctionne comme un lecteur enregistreur à cassette.On capte le son puis on l'enregistre sur disque dur avant de le stocker définitivement sur disquette.Un sampleur est un instrument coûteux.Yamaha et son A-3000 V2 avoisinent les 11000 Francs , tandis que Akai et son S-6000 flirtent avec les 30000 Francs.

 

Le sampleur ou échantillonneur:
Fairlight CMI.gif (31338 octets) Au lieu de synthétiser une forme d'onde , le sampleur enregistre numériquement un son réel en mémoire.Dans un premeir temps , une conversion analogique/numérique transforme le signal audio en une suite de nombre.Ces nombres sont ensuite traités par les différents modules de synthèse.
Haut-Parleur 1.gif (7211 octets) Zamia Lehmanni , "Necropolis".

 

2)Les instruments à dominante électroacoustique:

       Le séquenceur a fait son apparition au début des années 1980.Le séquenceur est un appareil qui autorise le compositeur à y stocker sa musique et à la faire jouer par ce dernier.Le séquenceur n'est en fait qu'une sorte de synthétiseur mécanique car il évite au compositeur de recruter des musiciens.En outre , il est aussi très pratique pour les traits techniques car ce n'est pas un musicien qui joue sur le synthétiseur ou le clavier , c'est le séquenceur lui-même qui les pilote.Peu à peu , le séquenceur cessera d'être un appareil dédié et deviendra un logiciel sous l'influence de Steinberg avec ses différentes versions de Cubase.

 

       L'arpéggiateur est quant à lui , un appareil qui permet de reproduire des arpèges dans un ordre prédéfini ou totalement aléatoire.A ses débuts , l'arpéggiateur était également un appareil dédié mais la compétition entre les différents constructeurs le fera s'intégrer au synthétiseur.Jean-Michel Jarre a écrit l'une des œuvres majeures pour arpéggiateur pour les Concerts En Chine.Il s'agit de"Arpéggiateur".

 

       Arrivent ensuite les boîtes à rythmes , véritables percussions électroniques destinées à accompagner le musicien.Elle ressemble beaucoup au séquenceur.On peut même affirmer qu'elle est un séquenceur pour percussions.Le premier à commercialiser à grande échelle une boîte à rythme est Roland avec sa TB-303.Viendront plus tard Yamaha , Alesis , Boss , ou Quasimidi et son excellente Rave-O-Lution 309.

 

La boîte à rythmes:
Roland TB 303.gif (32813 octets) La boîte à rythmes permet la programmation , grâce à une série de pads , de séquences rythmiques voire de lignes de basses.Très utilisée dans les musiques actuelles , la boîte à rythme comprend généralement l'ensemble des messages MIDI.
Haut-Parleur 1.gif (7211 octets) Lunatic Asylum , "The Salvation".

 

       La harpe laser , créée en 1981 par le français Bernard Szajner allie son et lumière.Avec cet instrument , le musicien n'a plus de contact avec la matière.La harpe laser est un instrument poétique car elle permet de jouer et de faire évoluer la musique à partir de la lumière.Ainsi le musicien sectionne simplement des faisceaux laser avec ses mains , ce qui a pour conséquence d'envoyer un message MIDI au synthétiseur ou à un autre instrument MIDI qui se charge de produire le son.La harpe laser est apparue pour la première fois en 1981 , durant les "Concerts En Chine" de Jean-Michel Jarre puis pour ses shows de Houston , de La Défense , "du Concert Pour La Tolérance" ou celui de Moscou.

 

La Harpe Laser:
Jarre 40.jpg (33201 octets) La Harpe Laser est un des instruments les plus difficiles à maîtriser.Pour que les faisceaux laser soient visibles , il est nécessaire de faire de la fumée qui elle-même ne doit pas être trop dense pour éviter qu'elle ne coupe les faisceaux.En sectionnant ces derniers , des messages MIDI sont envoyés au synthétiseur , expandeur , échantillonneur ou séquenceur qui y est relié.

      

        L'accordéon MIDI , très original , se présente comme un véritable accordéon , se joue comme tous les autres accordéons , mais possède plusieurs sons au lieu de n'en avoir qu'un.Cavagnolo en construira en série.Là encore , Jean-Michel Jarre a utilisé cet instrument pour sa tournée "Europe En Concert", dans un morceau intitulé "Chronologie 6".

 

       Le synthétiseur de commande se présente sous la forme d'un clavier.Il ne produit aucun son.Comme son nom l'indique , il commande les synthétiseurs et autres claviers pour la production du son.Moog lancera la mode des claviers-guitares , en construisant son légendaire Moog Libération bientôt suivi de Yamaha qui sort son KX-5 et de Roland avec son AX-1.

 

       Le Magic Keyboard est un synthétiseur de commande tout-à-fait particulier.Construit par Lag , pour Jean-Michel Jarre ce clavier est semicirculaire et possède huit octaves.Ses touches transparentes s'allument dès que l'on appuie dessus !D'autres versions de ce clavier seront construites.Cette fois , ce ne sont plus les touches qui s'allument mais des zones spécifiques situées à l'avant du clavier , l'illumination des touches présentant le désavantage de perturber le musicien dans son jeu.De plus , il est susceptible de commander par MIDI soit des projecteurs , soit des feux d'artifices.Lag concevra également le Lag Circulaire et le Lag Insecte pour Jean-Michel Jarre.

 

Le Magic Keyboard:
Magic Keyboard Gif.gif (28204 octets) Le Magic Keyboard est un synthétiseur de commande doté d'un clavier semicirculaire de 97 touches.Cet instrument de par sa forme , permet au musicien d'atteindre les extrémités du clavier sans qu'il ne doive plier les poignets.

 

       En conclusion , la facture électroacoustique s'est développée grâce à des pionniers du son comme Robert Moog ou Jean-Michel Jarre ou à de gros trusts de la synthèse comme Yamaha , Roland ou Korg.

 

       De plus , le monde des instruments électroacoustiques est parfois complexe et jalonné d'instruments tous aussi poétiques et romantiques , conjuguant à la perfection lumière et son , emmenant le musicien au pays des rêves , malgré leur mythique froideur dénoncée par des musiciens conservateurs et rétrogrades.

 

Bannières.    Ajouter Aux Favoris.     Recommander Ce Site.    Partenaires.    

Precedent_7.gif (13690 octets) Suivant_7.gif (13558 octets)